Envie d’aller prendre l’air en famille: le Domaine Provincial du Bois de Rêves

Sortie en famille - Bois des Reves
Leave a comment

Nous avonparc bois des revess découvert cette après-midi un beau domaine ou faire des activités en famille « Le Bois des Rêves ». Situé dans le Brabant Wallon, près d’Ottignie et à +/- 25km de Bruxelles, ce parc est vraiment adapté à la famille :

–          Une grande plaine de jeux très agréable avec 2 balançoires pour bébés, des toboggans de différentes tailles (pour les tout-petits et jusqu’à 13 ans), un beau bac à sable, des tourniquets, des toiles à escalader etc.plaine bois des reves

  • 1.20eur l’entrée par enfant
  • Toilettes propres et gratuites
  • 1 petit snack
  • Des tables pour faire un panic

–          Un joli lac entouré d’arbres ou vivent des canards et des oies.

  • De nombreux bancs ont été placés tout autour pour se relaxer en admirant les lieux
  • Une cafeteriaplaine bois des reves 2
  • Là aussi, toilettes à disposition

–          17 km de sentiers balisés pour se promenerpiscine bois des reves

–          2 parcours santé avec obstacle. J’imagine bien maman et papa se relayer à la plaine de jeux et faire leurs exercices en parallèle !

–          Une pataugeoire (de 0,10 à 0,40m), une piscine extérieure et un solarium ouverts l’été (entrée payante).

 

Pour plus d’infos : http://boisdesreves.be/fr/accueil.html

Adresse : Domaine Provincial du Bois des Rêves
Allée du Bois des Rêves 1
1340 Ottignies

Tarifs parking: 1euro pour 4h maxi, 2euro au-delà.

Envie de prendre un café en toute tranquillité avec bébé : Café-poussette Le Haricot Magique

Le Haricot Magique
Leave a comment
Le Haricot Magique

Le Haricot Magique

C’est une évidence, ce n’est pas facile de sortir en famille (ou seul/e) avec des tout-petits… Mais se rendre dans un café ou une boutique l’est encore moins !

Si vous rêvez de trouver un lieu harmonieux oú vous pourrez être certain(e) de trouver une chaise haute libre, une belle table à langer (et des produits pour le change), un coin de jeux bien emménagé (avec parc, livres, tapis pour pirouettes, jouets…), des produits intéressants en vente (vêtements, jouets éducatifs et autre), autour d’un bon café ou d’une formule midi… rendez-vous à Schaerbeek, au café-poussette Le Haricot Magique.

Seul café-poussette de Bruxelles, l’accueil y est chaleureux. C’est aussi un super endroit ou rencontrer d’autres parents et des petits copains pour vos enfants. Le Haricot Magique propose aussi une longue liste d’ateliers (éveil musical, portage, atelier créatif…).

Et en plus, découvrez la merveilleuse architecture de l’avenue Louis Bertrand et le parc Josaphat situé  à 5 minutes de là.

 

 

logo-hm-boutique-def-280   Infos :

http://www.haricotmagique.be/

   Adresse : Avenue Louis Bertrand 22 – 1030 Bruxelles

   Horaires d’ouverture : Du mardi au samedi, de 09h30 à 18h00

Envie de concevoir une chambre Montessori pour mon enfant

concevoir chambre enfant montessori
1 Thought

La conception d’une chambre Montessori requiert que l’environnement soit totalement adapté à l’enfant, qu’il puisse y évoluer librement et tout y faire sans aide externe (se coucher, allumer la lumière, fermer les rideaux, attraper un livre etc…). Bien évidemment, il est important de sécuriser cette pièce au préalable (prises de courant protégées…). L’enfant doit s’y sentir bien : la chambre doit être en adéquation avec sa personnalité et ses centres d’intérêts du moment.

Un autre point important est la notion d’ordre. Tous les objets doivent être organisés de façon logique, facile à trouver et à remettre à sa place. L’ordre est essentiel au bon développement des tout-petits (voir aussi notre article sur la période sensible de l’ordre).

Le lit

Le lit est installé à même le sol afin que l’enfant puisse y rentrer et en sortir facilement (à partir de 1 an). De plus, cette disposition limite les chutes et boostera l’indépendance précoce de l’enfant. La couverture doit pouvoir être plié er installée facilement. Idéalement, un futon ou un matelas sans sommier.

Les jouets et activités

Ne surchargez pas la chambre en jouets. Sélectionnez de beaux jouets robustes et adaptes a la phase de développement dans laquelle se trouve votre tout-petit. Privilégiez aussi les matières naturelles (bois, cuir…) et limitez les jouets bon marche en plastique qui n’apportent pas autant au niveau sensoriel (toucher et vue).

Evitez les coffres à jouets. Il ne faut pas simplement « jeter » les jouets dans un bac mais plutôt privilégier un environnement ordonne. Pour cela, utilisez des étagères basses pour ranger livres et jouets. Les jouets comprenant de nombreuses pièces seront rangés dans des boites appropriées de type Tupperware, des paniers ou dans un sac facile à fermer et ouvrir.

Mobilier et décoration
• Ajoutez un porte manteau pouvant être atteint facilement par l’enfant.
• Décorez les murs à la hauteur des yeux de l’enfant avec des images issues de la nature (enfants, fleurs, feuilles, animaux, insectes…).
• Prévoyez une horloge murale à hauteur de l’enfant. Celle-ci devra être assez grande pour être lue aisément.
• Modifiez vos interrupteurs pour qu’ils soient à la portée de votre enfant et qu’il puisse allumer et éteindre la lumière de façon indépendante.
• Ajoutez un babillard mural à la hauteur de ses yeux sur ​​lequel il pourra accrocher ses œuvres d’art et/ou photos.
• Assurez-vous que les vêtements de votre enfant soient disposés à une hauteur adéquate. Votre enfant doit pouvoir ouvrir l’armoire et regarder à l’intérieur. Étiqueter les catégories sur les tiroirs : sous-vêtements, chaussettes, etc.
• Fleurs: encouragez votre enfant à cueillir des fleurs dans le jardin ou dans les champs pour décorer sa chambre.
• Réservez une étagère qui servira de « petit musée de la nature » dans la chambre de votre enfant. Il pourra y disposer des cailloux, des graines intéressantes etc.

Pour choisir un mobile pour votre bébé, voir notre article Les mobiles.

Coin musique

La musique est à privilégier. Réservez un coin hors de la portée de votre enfant (dans un premier temps en tout cas) et placez-y un lecteur de musique ainsi qu’une collection de musique simple et douce (instruments faciles à distinguer). Faites-lui écouter régulièrement de la musique. Voir notre article sur L’éveil musical.

Autre astuce pour les parents de bébés qui sont adeptes du parc : pourquoi ne pas transformer la chambre de votre enfant en parc géant en sécurisant la porte à l’aide d’une barrière ? Beaucoup plus fun, non ? (n’oubliez pas de sécuriser la chambre au préalable)

 

Voir quelques exemples ci-dessous:

Chambre Montessori2   Chambre Montessori3   Chambre Montessori1   Chambre Montessori

Autres articles:

Salle de bains à la mesure de nos enfants

Faites une place à Montessori chez vous

Envie de communiquer avec bébé à travers le langage des signes – par Christina B.P.

Leave a comment

Je suis tombée vraiment par hasard sur un cours de langage des signes pour bébé, et j’ai tout de suite pensé que ce pourrait être une excellente idée. D’une part, ça me permet de faire une activité avec mon bébé, et d’autre part, cela apporte beaucoup à notre façon de communiquer. En effet, rien de plus frustrant pour un bébé que de ne pas arriver à se faire comprendre. Le langage des signes lui permettent de pouvoir exprimer ses pensées, envies…

J’ai commencé avec mon petit Owen lorsqu’il avait 20 semaines ; le cours interactif que nous suivons dure une heure et comprend:

–          une demi-heure de signes, jeux, chansons, rondes et / ou lecture. Cela varie d’une semaine à l’autre et nous n’apprenons qu’une dizaine de signes par cours. Les signes sont généralement revus d’une semaine à l’autre de même que les chansons.

–          l’autre demi-heure est une pause-café/the qui permet aux mamans et bébés de passer un moment agréable entre elles.

Mon bébé a maintenant 26 semaines… Et grande surprise ce matin alors que j’étais en train de le changer en lui demandant s’il voulait du lait (en faisant le signe correspondant) : il a tout de suite essayé de faire le signe à son tour!! Ce moment m’a apporté un énorme bonheurJ.

Sur toute la durée des cours, nous n’apprendrons qu’environ 150 signes (thèmes abordés : la nourriture, les animaux, etc… les plus courants dans la vie de bébé bien évidemment). Pour le moment, je n’utilise que très peu de signes, car il faut que mon bébé les assimile petit à petit. Cela peut prendre du temps avant que les bébés ne commencent à utiliser les signes, et il faut les répéter à longueur de journée pour que ce type de communication fonctionne.

Notre animatrice avait elle-même suivit un cours semblable et utilisé le langage des signes de par le passé. Elle a trouvé ce mode de communication très utile pour permettre aux tout-petits de s’exprimer et à décider de les enseigner à son tour. D’après elle,  cette méthode permettrait  aux bébés de développer plus facilement leurs capacités de communication.

J’en suis ravie et ne peux que recommander aux mamans et papas d’essayer à leur tour!

Envie d’aller faire du vélo

Leave a comment

Les_Enfants_A_Velo_IBSRVous êtes tente(e) par les sorties en vélo avec votre tout petit mais souhaiteriez un peu d’informations avant de vous lancer ? Voici un livret très intéressant qui vous donnera tous les conseils dont vous avez besoin pour aller faire du vélo en famille : comment transporter votre enfant à vélo, quel type de vélo pour quel âge ? Comment lui apprendre à rouler à vélo ? Le code de la route ? Les mises en garde dans la circulation ? Et quelle tenue adoptée ? Autant de questions que vous vous posez certainement et qui auront réponses dans ce document indispensable à tous les parents/enfants désireux de faire du vélo.

Merci à l’IBSR (Institut Belge pour la Sécurité Routière) pour ce super fascicule.

Bon vélo à tous et toutes !

Cliquez sur ce lien pour accéder au document: Les enfants a velo – IBSR

Envie de jouer avec un panier à trésors

panier tresors montessori
Leave a comment
Panier à trésors Montessori

Panier à trésors Montessori

Si vous êtes enceinte, venez d’avoir un bébé ou souhaitez faire un cadeau original et personnalisé à un/une de vos proches, c’est le moment de créer un panier à trésors…

Mais, c’est quoi au juste?

Ces paniers sont utilisés dans toutes les institutions Montessori pour tout-petits comme outils de développement. Simple à créer et bon marché, un panier à trésors contient un certain nombre d’éléments trouvés dans votre maison et/ou dans la nature. Il représente une expérience sensorielle riche pour votre bébé et encourage son développement. Il lui permet d’utiliser ses sens pour explorer et découvrir de nouvelles matières et formes de façon indépendante.

Bien que tenté(e)s d’acheter tout plein de jouets dans le commerce, les bébés et tout-petits ne demandent qu’à découvrir le monde magique des objets qui les entourent et que nous utilisons tous les jours sous leurs yeux curieux. Un tel panier est totalement écologique car il ne contient que des choses déjà présentent chez vous et/ou trouvées dans la nature. La plupart des trésors pourront être recyclés par la suite.

Quand commencer à l’utiliser?

Dès que votre bébé est capable de s’asseoir tout seul et de tenir les choses qu’il aime, vous pouvez lui présenter un panier à trésors. Le panier (ou autre boite) doit être de taille adéquate afin de ne pas être trop lourd et de pouvoir être saisi facilement. Vous pouvez le remplir d’objets du quotidien ou d’éléments trouvés dans la nature. La plupart des bébés adorent mettre les choses en bouche, veillez donc à ce que le contenu du panier ne soit pas nocif et ne puisse pas provoquer un étouffement (pas d’objets de petites tailles).

Un panier peut évoluer au cours du temps et occuper votre enfant durant des mois ; il suffit pour cela d’y ajouter régulièrement de nouveaux trésors adaptés aux différentes étapes de développement de votre tout-petit.

C’est top pour maman et papa!

L’idée de cette activité est de laisser votre bébé explorer les éléments de façon autonome, sans que vous ayez besoin de le guider dans la découverte. Il est donc judicieux d’en créer plusieurs et de les placer à différents endroits de la maison (par exemple : dans la cuisine, dans la buanderie, dans votre chambre) afin de l’occuper quelques temps pendant que vous vaquez à vos taches ménagères ou finissez de vous préparer.

Voici des exemples d’objets à utiliser :
• En métal : cuillère de mesure, passoire, fouet, couvercle de bocal, passoire à thé, casserole, cloche attachée à une corde.
• Objets naturels : cuillère en bois, éponge naturelle, grands coquillages, pommes de pin, pompons de laine, gros cailloux, fruits et les légumes entiers, cuir.
• En tissu (différentes textures) : foulards, chutes de tissu, articles tricotés, coton, soie, velours, mousseline de soie, fourrure…

Evitez les objets :
• Pouvant provoquer un étouffement
• Tranchants
• Nocifs lorsqu’ils sont mis en bouche (colorants, colle etc.)
• En plastique

Notre conseil : les premiers temps, restez près de votre enfant et observez-le afin de vous assurer que votre panier et son contenu ne présentent aucun risque.

Bonne chasse aux trésors!

 

A lire aussi:

Utiliser les mobiles pour initier le mouvement chez bébé

Concevoir une chambre Montessori pour bébé

Cours d’éveil musical à Bruxelles et activités musicales à faire à la maison

Eveil musical de l'enfant
2 Thoughts

« Tous les enfants sont musiciens et grandissent au contact de la musique ! A travers elle, ils expérimentent le bonheur, le plaisir et acquièrent de nombreuses connaissances »  

 

L‘éveil musical, c’est tout simplement apprendre à aimer la musique et à la partager ; il s’agit donc  en général de l’ouverture à la musique par la musique.

Le but ultime de l’éveil musical est le plaisir, message philosophique de grande importance pour tout musicien. Les rencontres se déroulent dans une ambiance décontractée, loin de toute logique de compétition. Chaque enfant évolue à son rythme et au fil de ses découvertes personelles. L’éveil musical doit participer à l’épanouissement global de l’enfant et enrichir son développement affectif, psychomoteur, psychologique et mental.

Bien entendu, le but des cours est d’offrir aux enfants une connaissance spécifique de la théorie de la musique (sens de la hauteur, longueur, volume, tonalité, rythmique, pulsation, solfège de base, écriture musicale, connaisance des instruments, capacité à reconnaitre leur timbre et finalement savoir jouer d’un instrument – pour les enfants plus grands). Il s’agit ici de donner aux enfants les bases de la formation de musiciens et mélomanes. Nous croyons que la motivation de l’apprentissage est plus importante que l’apprentissage en soi. La présentation des objectifs musicaux et pédagogiques se veut légère et pas trop technique, à travers une histoire ou une chanson, etc. Par détente, on entend un contexte qui permet aux enfants de laisser aller leur potentiel créatif dans un espace libre et ouvert. Les enfants acquièrent donc la connaissance spécifique à travers des activités ludiques, créatives et intéressantes – au cours d’activités diverses comme l’expression corporelle, le chant, l’exploration d’objets et d’instruments, et la lecture de livres illustrés, l’enfant fait sa première entrée dans le monde de la musique.

Exemples d’activités pour les enfants (également faisables à la maison)

Les deux formes d’activité musicale les plus simples et les mieux adaptées aux enfants de tout âge sont: la chanson et la danse.

Des phrases et/ou messages simples destinés à votre enfant peuvent être chantes. Par exemple, des phrases comme «allons chercher quelque chose à manger”, “quand papa rentrera, nous irons nous promener”, “Il pleut dehors, regarde par la fenêtre” ou encore “il est l’heure d’aller dormir maintenant» peuvent être chantées. Par ma propre expérience, je dois admettre que notre fille adore quand nous communiquons de cette façon avec elle.

Chaque morceau de musique que vous écoutez ensemble peut être dansé en tenant bébé dans vos bras. Notre fille a toujours aimé écouter la musique, se laisser aller dans nos bras pendant que nous dansions et elle danse désormais toute seule au rythme de ses compositions préférées.

Voici des exemples d’activités proposées durant les cours de Magda :

Enfants non marcheurs (jusque plus ou moins 12/16 mois)

  1. Présentation du timbre de divers instruments: jouer soi-même, faire écouter des extraits musicaux en intégrant une activité car ne pas faire des choses que les parents peuvent faire à la maison.
  2. Reconnaisance auditive (sons, animaux).
  3. Bercement : dans un drap, sur les genoux, dans les bras.
  4. Mouvoir un foulard au son d’une musique douce : les adultes peuvent les tenir, les faire voleter, et jouer à cache-cache avec leurs enfants à l’aide du foulard.
  5. Chansons à support visuel : par les gestes ou à l’aide de marionnettes.
  6. Manipulation d’instruments.

 

Enfants de 12/16 mois à 20 mois

  1. Présentation d’instruments : jouer pour l’enfant, le faire écouter puis lui faire essayer en intégrant une description et des explications sur l’instrument.
  2. Chansons à supports visuels: les enfants commencent à imiter, donc à faire des gestes reproductibles par eux.
  3. Chansons sans supports visuels : cela favorise l’apprentissage du corps par des exercices de latéralisation, coordination et de contrôle des mouvements.
  4. Jeux de déplacement : rondes (d’abord sans lacher les mains), jeux de vitesse (marcher au son de la musique, selon des rythmes différents, arrêts lorsque la musique s’arrête).

 

Enfants de 20 mois à 36 mois

  1. Présentation de différents timbres: jouer pour l’enfant, le faire écouter puis lui faire essayer en intégrant une description et des explications plus approfondies sur l’instrument (familles d’instruments, manière de jouer etc.).
  2. Reconnaissance auditive : écouter les sons de la vie de tous les jours et rajouter les instruments.
  3. Reconnaissance des sons : utilisation de divers articles pour bébé tels que des clés, des produits alimentaires (céréales, riz, etc.), des cuillères, des boîtes métalliques. Ces divers éléments sont ensuite insérés dans un par un dans les boîtes métalliques.
  4. Manipulation d’instruments.
  5. Jeux de miroir (avec deux enfants). Un enfant imite les mouvements d’un autre au son de la musique. Qunad la musique s’arrête les enfants se figent dans la position du moment.

 

Enfants de 3 ans et plus

  1. Distinguer les sons graves des sons aigus : deux bouteilles remplies d’eau à hauteur différente. Repérer laquelle est la plus grave ; ajuster ensuite le son de celle-ci a celui plus aigu de l’autre bouteille (remplir ou vider la bouteille).
  2. Distinguer les sons graves des sons aigus (2) : un groupe d’enfants divisé en 2. Le premier groupe tient des claves et joue lorsqu’il entend un son grave et le second groupe joue les maracas lorsqu’il entend un son aigu. Le jeu peut se faire les yeux ouverts dans un premier temps, puis les yeux fermés.
  3. Intégrer ensuite le mouvement : hauteur des mouvements corporels ou associer des animaux.
  4. Chanson dont la mélodie varie avec la hauteur : accompagner avec des mouvements de style deux doigts qui montent un escalier imaginaire etc.
  5. «Peinture de la musique». Les enfants écoutent un fragment de CD (compositions romantiques de préférence) et tentent de peindre ce qu’ils entendent. A ce stade primitif de leur développement, il est important de parler aux enfants d’une manière simple sur les émotions et les sentiments que la musique peut induire : joyeux, triste, drôle, effrayant, etc.
  6. Jeux rythmique: frapper dans les mains. Les enfants sont assis sur des chaises en cercle et l’adulte frappe un rythme dans les mains. Les enfants doivent par la suite reproduire le rythme en frappant à leur tour dans les mains (variante : un enfant est choisi pour donner le rythme).
  7. Les enfants se promènent librement avec des maracas ou des claves. Quand l’animateur lève une maraca en l’air, ceux qui en possèdent s’arrêtent et jouent, alors que les autres continuent de marcher. Puis lorsque l’animateur lève les claves, l’autre groupe s’arrête et joue. Dernière variante, l’animateur lève les deux instruments à la fois.

 

Si vous êtes intéressé(e)s par les cours proposés par Magda, n’hésitez pas à lui demander plus d’informations ou à nous contacter :

Envie de musique: l’éveil musical commence très tôt

2 Thoughts

MusiqueL’aventure musicale de l’enfant – ou éducation musicale -, commence sans que nous nous en rendions compte lorsque bébé vit dans l’endroit le plus accueillant et le plus chaleureux, à l’intérieur de sa maman. L’enfant à naître est sensible aux sons tout au long du dernier trimestre de la vie prénatale.

La première mélodie dont l’enfant se souviendra toujours, celle qui lui apporte le réconfort immédiatement après sa naissance, est la voix de sa mère. Son ton et sa dynamique, en fonction de ses émotions et de son humeur, sont une sorte de première dictée musicale pour bébé qui apprend vite à distinguer la voix de sa maman de celles des autres. Il est important à ce stade de souligner le rôle du père, dont la voix, ayant une couleur plus faible, attire particulièrement l’attention de l’enfant.

Il est prouvé que les instruments à timbre bas, tel que le violoncelle, sont plus facile à entendre par les enfants durant la période prénatale, que les instruments aux sons hauts, comme le violon. La musique, de la période prénatale jusqu’au 18 mois, est le stimulus primordial ainsi que l’une des activités de base de l’enfant. On parle d’un parallèle entre l’apprentissage de la musique et de la langue. Son commencement peut être déjà observé pendant la période prénatale. Les scientifiques ont remarqué l’impact de l’environnement sonore enrichi qui stimule la croissance locale des dendrites et modifie la réactivité des connexions auditives centrales (recherches de Lecanuet 1996, expérience auditive prénatale, [in :] Prenatal auditory experience, [in :] Musical Beginnings, I. Deliege, J.Sloboda, Oxford University Press, Oxford). Plus la stimulation sonore, musicale et linguistique de l’environnement est grande, plus le système nerveux sera adapté à la réception, la transmission et le traitement de ce genre de stimuli.

Professeur Gordon, le promoteur de l’apprentissage de la musique aux bébés et aux jeunes enfants, affirme que le moment le plus important dans l’éducation musicale est la période des premiers mois juste après la naissance (ou peut-être même avant) jusqu’à la troisième année de vie. Il est essentiel de sensibiliser les parents et les experts de l’éducation musicale au rôle qu’ils doivent jouer à ce moment-là. Ils doivent reconnaitre pleinement leur responsabilité, car c’est la période la plus importante du développement de l’enfant.

La période de 3 à 5 ans est l’époque des interactions structurées, mais toujours informelles, réalisées avec les parents ou à la garderie. Tout ce que l’enfant apprend durant les cinq premières années de sa vie constitue le fondement de toute l’éducation. En acquérant cette base plus tôt, l’enfant profitera davantage de toute éducation postérieure, et vice versa, s’il l’acquiert plus tard, les résultats ne seront pas aussi bons. L’occasion de combler ces lacunes ne se présentera plus.

L’éducation musicale des bébés et des jeunes enfants façonne leurs compétences en communication. On remarque une meilleure fluidité linguistique et aussi une meilleure diction chez les enfants participants à des cours de musique. Ces enfants sont également capables de se concentrer plus facilement et plus longtemps, ce qui affecte évidemment leur développement intellectuel. Les compétences linguistiques de nos enfants sont importantes, surtout dans l’environnement international de Bruxelles, ville où de nombreux enfants parlent déjà deux langues à la maison, et apprennent ensuite le français et le flamand à l’école maternelle.

La musique n’est pas seulement une mélodie. Le rythme occupe aussi une place centrale. Durant neuf mois, notre bébé est soumis la plupart du temps à un bercement rythmique. La cadence de notre marche, plus ou moins rapide, combinée au battement du cœur, est une sorte de première leçon de rythme. Gordon insiste sur le lien entre l’éducation tonale, rythmique et l’éducation motrice. Il affirme la nécessité de parvenir à une coordination entre le chant, la respiration et le mouvement. Les exercices physiques sont une sorte d’illustration du sens du rythme. Une bonne performance et une bonne compréhension de la musique ne sont pas possibles sans une compréhension du rythme du corps. Comme le dit le professeur Gordon : « le plus bel héritage que nous pouvons laisser à notre enfant, est celui de lui permettre de suivre son chemin, par ses propres efforts, et pour cela, il a besoin d’une bonne coordination motrice.»

Envie de faire ses premiers pas

bebe marche chariot
Leave a comment

Avant toute chose, n’oubliez pas d’habiller votre enfant de façon à ce qu’il puisse bouger librement. Il est bon de le laisser pieds nus afin qu’il trouve au mieux son équilibre. Sécurisez votre maison afin de le laisser pratiquer sans danger.

Un environnement adapté

–          Encouragez votre enfant à pratiquer la marche le plus possible dès qu’il en émet l’envie. Cela peut survenir à partir de 8 mois (plus rarement vers 6 mois) mais certains enfants préfèrent attendre d’atteindre 15 ou 16 mois pour faire leurs premiers pas. Dans tous les cas, ne brusquez pas votre enfant. Il saura vous faire comprendre qu’il veut marcher quand il l’aura décidé. Pour cela, il lui faudra le bon dosage d’équilibre, de coordination, de force et de confiance.

–          Faites le marcher à différents endroits : sur les carreaux, le parquet, sur l’herbe, sur le sable ou encore à la piscine. Emmenez-le au parc afin de lui donner un maximum d’espace pour évoluer librement. Mon fils adore utiliser son charriot au parc. De temps en temps il s’arrête pour regarder un chien, un oiseau ou un passant puis reprend sa route.

–          Donnez-lui un support : par exemple une chaise en bois à faire glisser sur le sol (ajoutez des tampons sous les pieds de la chaise pour qu’elle glisse facilement) ; celle-ci peut être une chaise de taille adulte ou bien une chaise pour enfant. Sinon, un charriot de marche bien stable ou tout simplement sa poussette. Dans le cas où le charriot n’est pas assez stable, vous pouvez le tarer à l’aide de livres. Une autre idée : une bouée spéciale pour bébé (qui ne se retourne pas et avec un support à l’entre jambe) et en avant marche à la pataugeoire bébés de la piscine!

Lorsque la marche est bien installée, multipliez les opportunités de le faire marcher

–          Faites-le participer au maximum et ne le sous-estimez pas : faites lui porter un petit sac de courses de la voiture à la maison ou bien la corbeille à linge jusqu’à la machine à laver. Toutes ces activités le feront se sentir utile et augmenteront sa confiance en ses capacités.

–          Laissez-le pratiquer la marche au maximum. Il a travaillé dur pour arriver à ce stade et a désormais besoin d’utiliser ces nouvelles compétences. Minimisez le temps passer dans la poussette et encouragez le. Si vous continuez à utiliser trop souvent la poussette, votre rejeton pourrait penser que vous ne le pensez pas capable de marcher tout seul. S’il pleure lorsque vous le mettez dans la poussette ou le siège auto, il cherche simplement à vous dire qu’il veut pouvoir bouger et pratiquer (activités vitales à son développement).

–          Votre concept de la marche diffère de celle de votre enfant: toutes les occasions seront bonnes pour observer et toucher les choses rencontrées en chemin et qui attirent son attention. Prévoyez suffisamment de temps pour faire une bonne marche avec lui et le laisser profiter pleinement de ce moment. Vous verrez, ce type de marche n’est pas mal du tout !

Prenez le temps

–          Marcher avec votre petit-bout prendra plus de temps que vous ne le pensez. Essayez de prendre le temps de marcher à son rythme au moins une fois par jour.

–          N’oubliez pas de lui apprendre à monter et descendre les escaliers en toute sécurité. Monter les marches ne lui posera certainement pas de problème mais il cherchera surement à tourner et les redescendre la tête la première. Vous devrez lui montrer comment les descendre à reculons.

–          Vous serez probablement tentée de faire marcher votre enfant en le tenant par les mains mais ce n’est pas une bonne idée. Laissez-le prendre son temps et trouver lui-même son équilibre.

Envie de nourrir les oiseaux

Leave a comment

L’hiver, les oiseaux ont besoin de bien s’alimenter afin de résister au froid. La graisse et les graines sont des aliments très importants durant cette saison hostile. Nnous vous proposons ici 2 activités qui raviront vos enfants et vos amis les oiseaux: une façon ludique de connecter avec la nature tout en restant à la maison. Si vous les nourrissez régulièrement, vous pourrez bientot les observer tous les jours. Profitez de cette belle routine pour tenter de distinguer les différents types d’oiseaux et lire un livre éducatif à leur sujet.

Je fabrique des boules de graines

Matériel :

– De la graisse à frire végétale / margarine fondue au préalable (faites refroidir avant de donner à votre enfant)
– Des graines pour oiseaux (tournesol, millet, mais, orge, blé etc.)
– Des petits pots (de type pots de petit suisse vide)
– Un rouleau de fil de fer assez souple
– Un bol

Etapes :

  1. Mélangez la graisse à un seul type de graine dans le bol
  2. Versez le tout dans les pots
  3. Coupez le fil de fer en tiges de 15cm de long puis formez un crochet d’un cote et ondulez le fil de l’autre cote (afin d’assurer un bon maintien dans la graisse).
  4. Placez les pots au frigo afin de faire prendre la graisse et les graines
  5. Vous pouvez suspendre les boules de graisses à l’extérieur

 

Je donne du pain aux oiseaux

Une bonne alternative si vous n’avez pas tous les ingrédients ci-dessus. Cette activité très simple est également adaptée aux bébés (dès qu’ils manifestent un intérêt pour les oiseaux – mon fils adore depuis ses 7/8 mois).

A heure fixe, placez du pain émietté sur votre balcon ou rebord de fenêtre (ou dans votre jardin). Les oiseaux viendront vite vous rendre visite tous les jours.