Envie de concevoir une chambre Montessori pour mon enfant

concevoir chambre enfant montessori
1 Thought

La conception d’une chambre Montessori requiert que l’environnement soit totalement adapté à l’enfant, qu’il puisse y évoluer librement et tout y faire sans aide externe (se coucher, allumer la lumière, fermer les rideaux, attraper un livre etc…). Bien évidemment, il est important de sécuriser cette pièce au préalable (prises de courant protégées…). L’enfant doit s’y sentir bien : la chambre doit être en adéquation avec sa personnalité et ses centres d’intérêts du moment.

Un autre point important est la notion d’ordre. Tous les objets doivent être organisés de façon logique, facile à trouver et à remettre à sa place. L’ordre est essentiel au bon développement des tout-petits (voir aussi notre article sur la période sensible de l’ordre).

Le lit

Le lit est installé à même le sol afin que l’enfant puisse y rentrer et en sortir facilement (à partir de 1 an). De plus, cette disposition limite les chutes et boostera l’indépendance précoce de l’enfant. La couverture doit pouvoir être plié er installée facilement. Idéalement, un futon ou un matelas sans sommier.

Les jouets et activités

Ne surchargez pas la chambre en jouets. Sélectionnez de beaux jouets robustes et adaptes a la phase de développement dans laquelle se trouve votre tout-petit. Privilégiez aussi les matières naturelles (bois, cuir…) et limitez les jouets bon marche en plastique qui n’apportent pas autant au niveau sensoriel (toucher et vue).

Evitez les coffres à jouets. Il ne faut pas simplement « jeter » les jouets dans un bac mais plutôt privilégier un environnement ordonne. Pour cela, utilisez des étagères basses pour ranger livres et jouets. Les jouets comprenant de nombreuses pièces seront rangés dans des boites appropriées de type Tupperware, des paniers ou dans un sac facile à fermer et ouvrir.

Mobilier et décoration
• Ajoutez un porte manteau pouvant être atteint facilement par l’enfant.
• Décorez les murs à la hauteur des yeux de l’enfant avec des images issues de la nature (enfants, fleurs, feuilles, animaux, insectes…).
• Prévoyez une horloge murale à hauteur de l’enfant. Celle-ci devra être assez grande pour être lue aisément.
• Modifiez vos interrupteurs pour qu’ils soient à la portée de votre enfant et qu’il puisse allumer et éteindre la lumière de façon indépendante.
• Ajoutez un babillard mural à la hauteur de ses yeux sur ​​lequel il pourra accrocher ses œuvres d’art et/ou photos.
• Assurez-vous que les vêtements de votre enfant soient disposés à une hauteur adéquate. Votre enfant doit pouvoir ouvrir l’armoire et regarder à l’intérieur. Étiqueter les catégories sur les tiroirs : sous-vêtements, chaussettes, etc.
• Fleurs: encouragez votre enfant à cueillir des fleurs dans le jardin ou dans les champs pour décorer sa chambre.
• Réservez une étagère qui servira de « petit musée de la nature » dans la chambre de votre enfant. Il pourra y disposer des cailloux, des graines intéressantes etc.

Pour choisir un mobile pour votre bébé, voir notre article Les mobiles.

Coin musique

La musique est à privilégier. Réservez un coin hors de la portée de votre enfant (dans un premier temps en tout cas) et placez-y un lecteur de musique ainsi qu’une collection de musique simple et douce (instruments faciles à distinguer). Faites-lui écouter régulièrement de la musique. Voir notre article sur L’éveil musical.

Autre astuce pour les parents de bébés qui sont adeptes du parc : pourquoi ne pas transformer la chambre de votre enfant en parc géant en sécurisant la porte à l’aide d’une barrière ? Beaucoup plus fun, non ? (n’oubliez pas de sécuriser la chambre au préalable)

 

Voir quelques exemples ci-dessous:

Chambre Montessori2   Chambre Montessori3   Chambre Montessori1   Chambre Montessori

Autres articles:

Salle de bains à la mesure de nos enfants

Faites une place à Montessori chez vous

Envie d’ordre – La période sensible de l’ordre

Leave a comment
Periode sensible de l'ordre

Periode sensible de l’ordre

Votre enfant se métamorphose des que vous changez sa routine ou déplacez un objet? Au secours ! Que se passe-t-il???? Nous avons peut être une explication….

La période sensible de l’ordre commence dès la naissance, atteint son apogée de 18 à 30 mois et se prolonge jusqu’aux cinq ans de l’enfant. Elle est caractérisée par un désir inné de cohérence et de répétition. L’enfant connait alors un amour passionné pour les routines bien établies ; c’est à ce moment-là que le désordre peut perturber votre tout-petit. La crise des deux ans nait souvent de réactions exagérées à de petits changements dans l’ordre de l’enfant, souvent non percevables par l’adulte.

Durant cette période, l’environnement de l’enfant devrait donc être régi par des règles bien établies et soigneusement ordonné, réservant une place à chaque chose.
L’ordre extérieur est très important car il aide l’enfant à mettre en place son ordre intérieur.
C’est durant cette phase que vous pourrez voir votre enfant faire une crise si les choses qui l’entourent ne sont pas à leur place ou une routine n’est pas respectée ; son sens de l’ordre ayant été affecté. Il insistera souvent à suivre la même routine. Bien qu’il soit difficile de trouver le temps de respecter toutes ces demandes, il est crucial d’essayer de les respecter au maximum. Etablir des règles précises aidera votre enfant durant cette période.

Maria Montessori a observé que l’enfant a un « double » sens de l’ordre. L’un est externe et lié à sa perception de l’environnement, l’autre est interne et en relation directe avec sa propre orientation musculaire intérieure. Tous deux doivent être réalisés pour que l’enfant acquière une bonne maîtrise de l’environnement. Par conséquent, un accent particulier est mis sur l’ordre au sein des salles de classe Montessori.

 

Voici maintenant quelques exemples d’exercices à proposer à votre tout petit et qui le raviront certainement durant cette période de développement :

Jeu de classement – les pates
Jeu d’association – les couleurs

La méthode Montessori

Pédagogie_Montessori
Leave a comment

La plupart des activités proposées sur notre site proviennent de la méthode Montessori.

Maria Montessori

Cette méthode éducative née au début du XXème siècle est issue des travaux de recherche de la doctoresse italienne Maria Montessori (1870-1952). Féministe engagée, elle devient en 1896 la première femme docteur en Italie. Elle débute sa carrière dans un  hôpital psychiatrique pour enfants ou elle observe de nombreux cas à partir desquels elle élabore son matériel éducatif. Dès lors, elle se passionne pour le développement des enfants et se forme aux sciences de la pédagogie et de l’enseignement.

Un succès sans limite

Elle ouvre sa première classe en 1907 au sein de la « Casa dei Bambini » (maison des enfants), à Rome. La notoriété est immédiate et beaucoup de professionnels lui rendent visite afin de se familiariser avec son travail. Au fil des années, elle continue à développer sa méthode, tient de nombreuses conférences dans le monde entier et fonde l’Association Montessori Internationale (AMI en 1929). Il existe aujourd’hui plus de 22000 écoles Montessori présentes dans 117 pays. Cette méthode est l’une des approches éducatives les plus répandues.

Outre sa méthode, elle prône la paix ainsi que le respect et les droits des enfants au sein de la société. En 1949, son discours à l’UNESCO reçoit une ovation publique. La Légion d’Honneur lui sera remis pour son travail et ses idées hors pair.

Principes et activités

Selon Montessori, le désir d’apprentissage est inné chez l’enfant ; il le pousse à se développer de façon naturelle et autonome. Les 6 premières années de sa vie sont les plus importantes, accompagnées de périodes de courte durée dites « sensibles », durant lesquelles l’enfant est en quête d’activités l’aidant à développer son langage, de coordonner ses mouvements et de donner un sens au monde.

Cette tendance naturelle à l’apprentissage doit être encouragée par des activités ayant des buts précis au sein d’un environnement « prêt » à répondre aux caractéristiques de base de l’enfant à chaque période de son développement.

L’environnement idéal pour ces activités devrait être :
–          agencé selon les besoins de l’enfant et privilégiant le mouvement
–          esthétique, harmonieux et propre
–          ordonné, n’incluant que le matériel nécessaire à l’activité en question