Envie de musique: l’éveil musical commence très tôt

MusiqueL’aventure musicale de l’enfant – ou éducation musicale -, commence sans que nous nous en rendions compte lorsque bébé vit dans l’endroit le plus accueillant et le plus chaleureux, à l’intérieur de sa maman. L’enfant à naître est sensible aux sons tout au long du dernier trimestre de la vie prénatale.

La première mélodie dont l’enfant se souviendra toujours, celle qui lui apporte le réconfort immédiatement après sa naissance, est la voix de sa mère. Son ton et sa dynamique, en fonction de ses émotions et de son humeur, sont une sorte de première dictée musicale pour bébé qui apprend vite à distinguer la voix de sa maman de celles des autres. Il est important à ce stade de souligner le rôle du père, dont la voix, ayant une couleur plus faible, attire particulièrement l’attention de l’enfant.

Il est prouvé que les instruments à timbre bas, tel que le violoncelle, sont plus facile à entendre par les enfants durant la période prénatale, que les instruments aux sons hauts, comme le violon. La musique, de la période prénatale jusqu’au 18 mois, est le stimulus primordial ainsi que l’une des activités de base de l’enfant. On parle d’un parallèle entre l’apprentissage de la musique et de la langue. Son commencement peut être déjà observé pendant la période prénatale. Les scientifiques ont remarqué l’impact de l’environnement sonore enrichi qui stimule la croissance locale des dendrites et modifie la réactivité des connexions auditives centrales (recherches de Lecanuet 1996, expérience auditive prénatale, [in :] Prenatal auditory experience, [in :] Musical Beginnings, I. Deliege, J.Sloboda, Oxford University Press, Oxford). Plus la stimulation sonore, musicale et linguistique de l’environnement est grande, plus le système nerveux sera adapté à la réception, la transmission et le traitement de ce genre de stimuli.

Professeur Gordon, le promoteur de l’apprentissage de la musique aux bébés et aux jeunes enfants, affirme que le moment le plus important dans l’éducation musicale est la période des premiers mois juste après la naissance (ou peut-être même avant) jusqu’à la troisième année de vie. Il est essentiel de sensibiliser les parents et les experts de l’éducation musicale au rôle qu’ils doivent jouer à ce moment-là. Ils doivent reconnaitre pleinement leur responsabilité, car c’est la période la plus importante du développement de l’enfant.

La période de 3 à 5 ans est l’époque des interactions structurées, mais toujours informelles, réalisées avec les parents ou à la garderie. Tout ce que l’enfant apprend durant les cinq premières années de sa vie constitue le fondement de toute l’éducation. En acquérant cette base plus tôt, l’enfant profitera davantage de toute éducation postérieure, et vice versa, s’il l’acquiert plus tard, les résultats ne seront pas aussi bons. L’occasion de combler ces lacunes ne se présentera plus.

L’éducation musicale des bébés et des jeunes enfants façonne leurs compétences en communication. On remarque une meilleure fluidité linguistique et aussi une meilleure diction chez les enfants participants à des cours de musique. Ces enfants sont également capables de se concentrer plus facilement et plus longtemps, ce qui affecte évidemment leur développement intellectuel. Les compétences linguistiques de nos enfants sont importantes, surtout dans l’environnement international de Bruxelles, ville où de nombreux enfants parlent déjà deux langues à la maison, et apprennent ensuite le français et le flamand à l’école maternelle.

La musique n’est pas seulement une mélodie. Le rythme occupe aussi une place centrale. Durant neuf mois, notre bébé est soumis la plupart du temps à un bercement rythmique. La cadence de notre marche, plus ou moins rapide, combinée au battement du cœur, est une sorte de première leçon de rythme. Gordon insiste sur le lien entre l’éducation tonale, rythmique et l’éducation motrice. Il affirme la nécessité de parvenir à une coordination entre le chant, la respiration et le mouvement. Les exercices physiques sont une sorte d’illustration du sens du rythme. Une bonne performance et une bonne compréhension de la musique ne sont pas possibles sans une compréhension du rythme du corps. Comme le dit le professeur Gordon : « le plus bel héritage que nous pouvons laisser à notre enfant, est celui de lui permettre de suivre son chemin, par ses propres efforts, et pour cela, il a besoin d’une bonne coordination motrice.»

var hupso_url_t="";var hupso_title_t="Envie de musique: l'éveil musical commence très tôt";

2 thoughts on “Envie de musique: l’éveil musical commence très tôt

  1. Pingback: Musique pour bébés, enfants et plus grands – Super CD! | Envie de Grandir

  2. Pingback: Eveil Musical en Famille à la Maison | Envie de Grandir

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *