Envie de partager un bel article sur l’allaitement prolongé

Leave a comment

Je souhaitais partager cet article plein d’énergie, d’humour et de bons conseils avec toutes les mamans en quête d’informations sur l’allaitement prolongé ou avec celles qui cherchent simplement un peu de soutien d’autres mamans ayant continué les tétées au-delà des 6 mois de bébé.

Eh non, nous ne sommes pas toutes des “babas écolos” sortant d’une “yourte”!

Pour lire la suite de l’article, RDV sur famili.fr, rubrique Bébé (0-3 ans) – Allaitement – Les bienfaits de l’allaitement – “Allaitement prolongé, c’est bon pour les bébés”

“L’allaitement, c’est bon pour la santé ! Alors, pourquoi ne pas le prolonger ? Et en finir avec les idées reçues : non, une mère qui allaite son bébé jusqu’à 1 ou 2 ans n’est pas forcément une baba écolo vivant dans une yourte !

Allaitement : halte aux idées reçues
« Tu vas faire de ton fils un futur Tanguy ! », « Ta fille n’arrivera jamais à se détacher de toi. Et puis, la mettre encore au sein à 10 mois, tu ne trouves pas ça un peu incestueux ! »… Voilà le genre de réflexion que les mamans ­entendent souvent de nos jours lorsqu’elles allaitent toujours leur enfant qui marche ou qui a déjà des dents. Car si, au début du XXe siècle, l’allaitement prolongé était encore la norme et personne n’avait alors l’idée de faire ce genre de remarque aux mamans, il est d’usage aujourd’hui d’accepter que celui-ci dure jusqu’aux 3 ou 4 mois de l’enfant (grosso modo, la durée du congé de maternité). Et point barre.
Pourtant, l’allaitement prolongé n’est pas seulement pratiqué dans les peuplades reculées. Dans des pays européens comme le Danemark ou la Norvège, les mères allaitent longtemps (environ 60 % des bébés prennent encore le sein à l’âge de 1 an !) sans toutefois être considérées comme des attardées ou des rétrogrades. 
Mais est-ce vraiment bon pour les bébés d’être allaités jusqu’à 1, voire 2 ans ? Ne risque-t-on pas de les entretenir dans un corps-à-corps fusionnel qui les plonge dans un état semi-régressif ? En posant ces questions, on sent bien le rapport encore difficile que l’on peut avoir avec l’allaitement dans notre société. Alors, pas de panique ! Non, il n’y aucun risque, en le poursuivant pendant une ou deux années, de rendre votre enfant psychologiquement plus faible qu’un autre, plus craintif, plus dépendant de vous. 
Au contraire, pour les psychanalystes, l’allaitement maternel constitue un élément majeur de la relation mère-enfant : tous les bébés ont un besoin intense de leur maman, et le fait d’être allaités longtemps leur procure bien plus que du lait. Ils ressentent ainsi un fort sentiment de sécurité affective, indispensable pour grandir et devenir autonomes. Alors, si l’idée d’allaiter votre bébé bien au-delà des six mois préconisés par ­l’Organisation mondiale de la santé (OMS) vous séduit, voici quelques clés pour prolonger l’allaitement en toute sérénité.”