L’approche Pikler-Loczy, à l’écoute de votre bébé

Leave a comment

Nous avons découvert Pikler quand ma fille avait 2 ou 3 mois. Ça a changé la vie de toute notre famille puisque nous avons adopté entièrement le concept qui n’est pas une pédagogie, ni une école d’éducation, mais plutôt et surtout une voie à prendre par les parents à l’écoute de leurs bébés; croyant à l’énergie intérieur et à la force de leurs capacités.

Le Dr Emmi Pikler est une pédiatre hongroise qui, en 1946, fut chargée de diriger l’Institut Loczy (Budapest), une pouponnière où les enfants, âgés de quelques semaines à 3 ans, vivaient 24 heures sur 24, privés momentanément ou définitivement de leurs parents.

Emmi Pikler a des idées très très proches de celles de Maria Montessori sur le libre mouvement et l’environnement adapté au jeune enfant. J’ai découvert Pikler avant Montessori et je sais que cela avait été une révélation, une aide énorme sur les débuts…

Ces découvertes incluent notamment:

  • L’impact de libre mouvement sur l’esprit, l’intelligence et l’état physique de bébé.
  • La nécessité essentielle du Respect aux enfants (y compris la clarification de ce que le respect implique).
  • L’importance de la façon qu’un bébé est pris en charge dès la naissance.
  • Le bébé n’a pas besoin d’aide pour affronter les étapes clés de sa croissance (se retourner, s’assoir, marcher). Il est acteur de son propre développement.

Les grands principes de Pikler-Loczy:

1. L’attention complète

2. Ralentir

3. Relation de confiance et de collaboration

4. Ne posez jamais les bébés dans une position qu’ils ne maîtrisent pas

5. N’interrompez pas votre bébé dans ses activités

6. Les bébés communiquent avec nous. Apprenez à lire les signes qu’ils nous donnent

Vous pouvez lire plus sur l’approche Pikler-Loczy dans le livre de Chantal de Truchis « L’éveil de votre enfant » ou vous adresser à l’Association Pikler-Loczy France.

Mais surtout soyez toujours à l’écoute de votre bébé, et croyez en vos forces. Chaque être humain a la capacité d’être parent. Faites-vous confiance !

Envie de transvaser petit

Leave a comment

Objectifs:

Développement de la coordination musculaire et de la motricité, la capacité à verser doucement d’un récipient dans l’autre, prendre confiance en leurs capacités.

Matériel:

2 bols, dont un à moitié rempli de graines (haricots secs, riz, noisettes), chiffon pour nettoyer la table.

Conseils de travail avec votre enfant

Présentation:

  • Placez tous les objets sur la table, puis donnez le nom à tous les objets et les actions à faire («  bol  », «  verser  », etc);
  • Attrapez doucement le bol avec les graines avec une main, le deuxième – avec l’autre. Positionnez le bol avec les graines en plein milieu au-dessus du verre et versez les graines doucement pour que l’enfant ait assez de temps d’observer ce qui se passe. Et maintenant, laissez l’enfant travailler lui-même et faites lui confiance.

La même activité peut se faire seulement avec les mains ou avec la cuillère, ce qui demandera plus de précision dans les gestes.

Lorsque votre bébé atteint la perfection dans cette activité, il sera possible de passer à l’activité Envie de transvaser grand.

Quelques conseils simples mais très importants avant de commencer toute activité avec votre enfant

Leave a comment
  • Tout le matériel doit avoir sa place et doit être rangé à la fin de l’activité. Ceci permet d’apprendre le sens de l’ordre et la discipline à votre enfant.
  • Pendant la présentation de l’activité n’utilisez que le minimum de paroles et de gestes pour donner à votre enfant la possibilité de faire le plus de découvertes, d’étudier les propriétés des objets par lui-même.
  • Soyez patient. Même si l’activité semble facile pour vous, ce n’est pas forcément le cas pour votre enfant. Votre rôle est d’accompagner et d’observer, et non d’intervenir et de faire à la place de l’enfant. On oublie la phrase : “Laisse-moi te montrer comment il faut faire!” Prévoyez assez de temps pour que l’enfant puisse terminer l’activité lui-même.
  • Accordez à votre enfant le droit de choisir une activité de la durée qu’il souhaite. Il doit pouvoir la répéter autant que désiré ou bien la erminer quand il le décide.
  • C’est bien aussi d’instaurer une routine pour chaque type d’activité. Par exemple, lorsque vous décidez de cuisiner, prenez l’habitude de mettre le tablier avant la mise en place de la table d’activité et apprenez à votre enfant de faire la même chose. L’activité est terminée dès que les tabliers sont rangés. De cette façon votre enfant comprend facilement les limites et reste concentré sur ce que vous faites à ce moment précis.