Envie de télé?!… en êtes-vous sûrs?

dessin-enfant-TV
1 Thought

Nous voudrions partager avec vous un exposé sur les effets de la télévision pour le développement des tous petits et même des plus grands.

Ayant pris la décision de ne pas avoir de télévision à la maison lors de la naissance de Pauline, notre motivation du moment était de ne pas nuire à notre vie de famille et de ne pas remplacer les discussions et les jeux ensemble par les interventions de la télévision.

Nous (mon mari et moi) en parlons très rarement et quand les gens apprennent que nous n’avons pas de télévision à la maison, ils sont un peu choqués. La première question qu’ils posent: mais comment faites-vous pour vivre? Pour occuper vos enfants et les faire obéir? Ca doit être très dur? Leur deuxième réfléxion est un peu plus poussée : nous sommes d’accord avec vous, la télé en elle-même est nulle, mais nous leur montrons seulement des émissions spéciales, éducatives.

Si vous vous posez vous aussi ces questions, prenez le temps et nous allons vous répondre (la vidéo ci-dessous dure 1h30, mais elle est très claire et même drôle). Regardez cet exposé révélateur sur les effets néfastes de la télévision. En espèrant qu’elle vous aide à prendre la bonne décision pour vos enfants. N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires,  nous sommes là pour vous si vous souhaitez vous lancer dans la vie sans télé et avez besoin de soutien ou de conseils.

Un petit coucou à la communauté des parents de la Maison des Enfants de la Marne-la-Valée à Bussy Saint George. Pierre-Emmanuel vous a déjà parlé de ce travail. Bonne télé et à très bientôt pour en discuter à la sorte de l’école!

Merci à Magalie pour cette recherche! et surtout à Michel Desmurget pour son travail.

Le rôle des papas

le role des papas
Leave a comment

La place de papa Notre époque est caractérisée par la crise des rôles traditionnels au sein de la famille. Des millions de femmes optent pour avoir un enfant en dehors du mariage, élèvent seules leurs enfants, ou sont les principaux gagne-pains du foyer. Quel est le rôle des hommes dans ces circonstances ? Quel est le nouveau rôle des pères qui ne se cantonnent pas qu’à gagner de l’argent mais sont de plus en plus impliqués dans l’éducation de leurs enfants?

Dr Kyle Pruett, professeur de pédopsychiatrie à l’université de Yale, E.-U., parle du rôle des papas dans ses livres et articles (voir références ci-dessous). Dans un des entretiens (The Browser), il dit : « Les pères ne maternent pas ». L’argument de Pruett est que les pères s’engagent différemment dans la vie des enfants. D’après ses études et observations, à partir de 6 semaines, les bébés font la différence entre leur mère et leur père. James Herzog, un analyste de Cambridge explique dans son livre  La faim pour les pères que les enfants ont une faim inhérente pour le paternage. S’ils n’ont pas de père biologique disponible, ils cherchent le paternage dans d’autres personnes de leur entourage et sont souvent frustrés si cette expérience s’avère difficile.

Pruett observe les familles où le père est la personne principale en charge des enfants pendant leurs premières années de vie. Il remarque que dans ces familles, les enfants vont très bien, mais qu’en plus, il y a très peu de divorces dans ces familles-là. Sommes-nous les témoins de la « révolution des pères », un phénomène inattendu de la révolution féministe des années 70 ? Les hommes sont obligés de s’adapter à la nouvelle vie, au travail et à la maison. Beaucoup voudraient s’investir d’avantage dans l’éducation de leurs enfants. Les hommes souhaiteraient recevoir plus de soutien dans leurs nouveaux rôles de « père engagé ». Mais actuellement il n’y a que très peu de programmes visant à éduquer les pères ; la société est très réticente quant à la reconnaissance des aptitudes de bon père face à d’autres vocations considérées masculines.

Pruett fait quelques suggestions pour aider les hommes à développer des liens forts avec leurs enfants : « Quand je parle du fait d’être père, je parle d’un rôle engagé », écrit-il. « C’est le comportement masculin au-delà de l’insémination qui stimule le bien-être et le bon développement d’un enfant et d’une famille de manière active. »

Un engagement affectueux nécessite bien plus que des mots. Un père doit être à l’écoute de ce qui se passe quotidiennement dans sa famille pour être en mesure de voir clairement les besoins de ses enfants. Il devient de plus en plus évident que les pères ne peuvent rester dans les coulisses en laissant les mères élever seules les enfants.

D’après les statistiques, le bon genre de père est très demandé. En effet, les pères affectueux, engagés et impliqués n’ont peut-être jamais été aussi importants.

Mais comment faire ? Comment trouver sa place et la bonne approche?

Voici quelques conseils pratiques issus des livres de Dr. Kyle Pruett et de W. Bradford Wilcox, professeur de sociologie à l’université de Virginie, E.-U. (voir références ci-dessous) :

La puissance des jeux physiques.

D’après les études du psychologue Ross Parke, les pères ont une préférence naturelle pour les jeux physiques caractérisés par la stimulation, l’excitation et l’imprévu. Au contraire, les mères sont plus calmes dans leur approche du jeu. Les pères jouent un rôle primordial dans l’enseignement de la gestion du corps et des émotions. Les enfants qui sont engagés dans ce type de jeux avec leurs pères, apprennent vite que toutes formes de violence physique (mordre, taper etc.) ne sont pas acceptables.

Encourager la prise de risque.

Le psychologue Daniel Paquette démontre les différents rôles jouer par les mères et les pères. Voici un exemple lors de leçons de natation: le père a tendance à se mettre derrière l’enfant pour lui ouvrir la vue sur l’environnement, contrairement à la mère qui se met devant l’enfant pour garder le contact visuel. Les pères incitent plus leurs enfants à s’engager dans la conversation avec les étrangers, à surmonter les obstacles, à devenir plus ouvert vers le monde, à avoir le courage de se défendre. Les mères sont plus préoccupées par la sécurité immédiate et le bien-être émotionnel.

Protection de soi

Les pères ont un rôle important dans la protection de leurs enfants contre les menaces extérieures. Les pères engagés et présents peuvent mieux contrôler les fréquentations de leurs enfants et prévenir l’apparition des risques de mauvaises fréquentations. Les pères ont plus de succès que les mères dans ce rôle de par leur présence physique, souvent perçue comme plus agressive et éloignant les prédateurs. Les études de Rob Palkovitz sur le sujet disent que l’absence du père est le facteur principal de la grossesse précoce chez les adolescentes.

Discipline de papa

Même si les mères s’occupent plus souvent de la discipline des enfants, le style disciplinaire des papas est très particulier. Les pères ont tendance à être plus stricts que les mères. Dr Kyle Pruette et la psychologue Marsha Kline Pruett écrivent que les pères sont plus partants pour confronter leurs enfants et instaurer la discipline par l’autorité. Les mères utilisent plus le raisonnement et la flexibilité dans les actions disciplinaires, se basant sur les liens affectifs avec leurs enfants. L’équilibre des deux approches est très important pour le développement harmonieux de l’enfant.

Pour lire plus sur les études menées sur la contribution des papas dans la vie de leurs enfants, visitez le site: nationalmarriageproject.org/atlanticdads. Elles étudient le rôle des papas dans la délinquance des adolescents, la grossesse et la dépression.

Notre expérience de papa au foyer.

Références sélectionnées :
1. Kyle D. Pruett, Fatherneed: why father care is as essential as mother care for your child (2000)

2. Kyle D. Pruett, Marsha Kline Pruett, Partnership Parenting: How Men and Women Parent Differently – Why it Helps Your Kids and Can Strengthen Your Marriage, Cambridge, Da Capo Press (2009)

3. James Herzog, Father Hunger: Explorations With Adults and Children (2001)

4. W. Bradford Wilcox, Kathleen Kovner Kline, Gender and Parenthood: Biological and Social Scientific Perspectives (2013)

5. Ross D. Parke, Fatherhood, (1996)

6. Daniel Paquette, Theorizing the father-child relationship: Mechanisms and developmental outcomes, (2004)

7. Rob Palkovitz, Involved Fathering and Men’s Adult Development: Provisional Balances, (2002)

8. nationalmarriageproject.org/atlanticdads

Pikler-Loczy: Principe 6. Les bébés communiquent avec nous – Apprenez à décripter les signaux qu’ils nous envoient.

Leave a comment

Lorsque bébé tourne la tête quand vous lui donnez à manger, il vous signale clairement qu’il est rassasié. Souvent l’adulte insiste pour lui donner une cuillère supplémentaire en disant : « S’il te plait, encore une pour maman/papa ». Le message donné à votre enfant est très clair : « Je sais que tu me dis quelque chose, mais je ne veux pas le prendre en compte». N’oubliez pas que les enfants nous renvoient tous ce qu’ils reçoivent de nous et imaginez ce que cela donnera cinq ou quinze ans plus tard…

Vous pouvez lire plus sur l’approche Pikler-Loczy dans le livre de Chantal de Truchis « L’éveil de votre enfant » ou bien vous adresser à l’Association Pikler-Loczy France.

Mais surtout soyez toujours à l’écoute de votre bébé, et croyez en vos forces. Chaque être humain a la capacité d’être parent. Faites-vous confiance !

L’approche Pikler-Loczy, à l’écoute de votre bébé

Pikler-Loczy: Principe 5. N’interrompez pas votre bébé dans ses activités.

Leave a comment

Il est important de ne pas passer tout notre temps à « amuser » bébé. Les enfants sont capables de s’occuper tous seuls et ont besoin de liberté pour faire leurs découvertes.

De plus, l’aide et le soutien que nous donnons à nos enfants (certes, avec beaucoup d’amour et de bonnes intentions) sont souvent nocifs au développement de leur autonomie et de leur maîtrise du monde (tel qu’ils le perçoivent). C’est dans ces moments précieux que se construit la confiance qu’ils ont en eux-mêmes.

Principe 6. Les bébés communiquent avec nous – Apprenez à décripter les signaux qu’ils nous envoient.

Pikler-Loczy: Principe 2. Ralentir

vie avec bebe ralentir
Leave a comment

Nous poussons sans arret nos bébés, nos enfants, nous-mêmes à terminer les tâches le plus vite possible, à sauter d’une activité à l’autre. Nous créons un sentiment de crise. Les bébés sont trop stimulés et trop agités, les mamans ou tout autre personne s’occupant de bébé sont en permanence stressées. Ralentir nous offre un environnement de calme et de paix, dans lequel bébé peut s’ouvrir au monde à son propre rythme.

Principe 3. Relation de confiance et de collaboration

 

Pikler-Loczy: Principe 1. L’attention complète

Leave a comment

Surtout pendant les soins et les repas. Une relation affective privilégiée est la base de toute interaction avec bébé.

Beaucoup de mamans croient qu’être « multi-tâches » est une qualité majeure à appliquer au travail comme à la maison. Elles essaient de l’appliquer aussi dans leurs relations avec bébé. Pikler s’est rendue compte que l’attention divisée entre plusieurs activités représente un manque de respect envers nos enfants (tout comme pour un adulte ayant besoin de notre entière attention alors que nous essayons de faire deux ou trois choses en même temps).

L’attention complète permet de ralentir. Dans cette vie dépassée par la course à l’efficacité, il est beaucoup plus sage de partager notre temps et non notre attention.

Principe 2. Ralentir

L’approche Pikler-Loczy, à l’écoute de votre bébé

Leave a comment

Nous avons découvert Pikler quand ma fille avait 2 ou 3 mois. Ça a changé la vie de toute notre famille puisque nous avons adopté entièrement le concept qui n’est pas une pédagogie, ni une école d’éducation, mais plutôt et surtout une voie à prendre par les parents à l’écoute de leurs bébés; croyant à l’énergie intérieur et à la force de leurs capacités.

Le Dr Emmi Pikler est une pédiatre hongroise qui, en 1946, fut chargée de diriger l’Institut Loczy (Budapest), une pouponnière où les enfants, âgés de quelques semaines à 3 ans, vivaient 24 heures sur 24, privés momentanément ou définitivement de leurs parents.

Emmi Pikler a des idées très très proches de celles de Maria Montessori sur le libre mouvement et l’environnement adapté au jeune enfant. J’ai découvert Pikler avant Montessori et je sais que cela avait été une révélation, une aide énorme sur les débuts…

Ces découvertes incluent notamment:

  • L’impact de libre mouvement sur l’esprit, l’intelligence et l’état physique de bébé.
  • La nécessité essentielle du Respect aux enfants (y compris la clarification de ce que le respect implique).
  • L’importance de la façon qu’un bébé est pris en charge dès la naissance.
  • Le bébé n’a pas besoin d’aide pour affronter les étapes clés de sa croissance (se retourner, s’assoir, marcher). Il est acteur de son propre développement.

Les grands principes de Pikler-Loczy:

1. L’attention complète

2. Ralentir

3. Relation de confiance et de collaboration

4. Ne posez jamais les bébés dans une position qu’ils ne maîtrisent pas

5. N’interrompez pas votre bébé dans ses activités

6. Les bébés communiquent avec nous. Apprenez à lire les signes qu’ils nous donnent

Vous pouvez lire plus sur l’approche Pikler-Loczy dans le livre de Chantal de Truchis « L’éveil de votre enfant » ou vous adresser à l’Association Pikler-Loczy France.

Mais surtout soyez toujours à l’écoute de votre bébé, et croyez en vos forces. Chaque être humain a la capacité d’être parent. Faites-vous confiance !

Où pouvons-nous passer une journée en nature pas trop loin de Bruxelles? Domaine provincial de Chevetogne

Domaine de Chevetogne
Leave a comment

Un jour en cherchant une activité à faire en famille le weekend, nous sommes tombé sur la publicité des « Journées de Martine » à Chevetogne. Nous avons alors décidé de tenter le coup. Une bonne surprise et réussite totale pour cette sortie (malgré la pluie, le compagnon fréquent des sorties en Belgique).

C’est un domaine qui se trouve à 1 heure de route de Bruxelles. On y trouve de tout :

  • Plusieurs (10 !) aires de jeux pour les enfants de tout âge, y compris une fermette avec parcours intérieur pour les petits de 3 à 7 ans. Les parents déposent leurs enfants à l’entrée et peuvent les suivre à travers des fenêtres tout le long du parcours. Notre Pauline (3,5 ans) a adoré, nous ne pouvions plus la sortir de là. Une très bonne solution pour les jours de pluie. Juste à coté, les enfants peuvent faire une promenade dans la charrette de poney ou s’occuper de l’âne.
  • Nous avons trouvé de très belles promenades dans les bois avec néanmoins des montées parfois un peu difficiles pour les petits. Le petit train s’est avéré une très bonne aide pour accéder aux points éloignés du domaine.
  • Les étangs offrent la possibilité de faire de la barque, très facile à utiliser. Mon mari a beaucoup aimé.
  • Le repas dans un des restaurants du domaine était très bon aussi (mais un peu cher).

Nous n’avons pas pu tout voir en une journée entiere passée sur place. Par temps de pluie, il faut prévoir des vêtements adaptés pour les enfants (un pantalon imperméable*, des bottes en caoutchouc, une bonne veste avec capuche).

Avantages:

  • Grand choix d’activités (balades, aire de jeux, barque, ferme, etc.)
  • Restauration sur place
  • Superbe nature
  • Piscine en été (suivant météo)

A prendre en compte quand-même :

  • Accès payant
  • 1 heure de voiture de Bruxelles

Détails :

Plaines de jeux et activités pour tout âge de 0 à 99 ans

Ouverture : toute l’année 7/7

Prix : 10 euro (hors hiver), gratuit pour les enfants de moins de 6 ans

Accès : au départ de Bruxelles, suivre E411 en direction de Luxembourg, sortie 22

Adresse : Domaine provincial de Chevetogne 5590 Chevetogne. Pour plus de renseignement visitez leur site internet.

 

*Pantalon imperméable acheté chez baby-walz.be – pas très joli, mais très pratique pour les petits, pour profiter de la vie en Belgique

Où pouvons-nous passer un après-midi en nature à Bruxelles? Parc Malou

Plaine de jeux Parc Malou
Leave a comment

 

Les critères de sélection pour notre famille sont très stricts :

Papa : boire un café

Pauline (3ans) : courir et s’amuser

Maman : laisser courir et s’amuser Pauline tranquillement (donc pas de voiture à proximité)

Antoine (6mois) : possibilité de bouger librement (donc qu’on puisse s’installer par terre si le temps le permet)

Bingo ! Trouvé ! Parc Malou

Avantages:

  • Les petits prix dans le café (boissons, glaces)
  • Toilettes
  • Grand choix de jeux
  • Barrière autour de l’aire de jeux avec 2 sorties que les adultes peuvent surveiller facilement en restant sur la terrasse
  • Fréquentation internationale avec beaucoup de familles bilingues
  • Facilité d’accès et de parking

Quelques inconvénients quand-même :

  • Pas de grande balade à faire dans le parc
  • Pas de table à langer pour les tous petits
  • Toilettes pas très propre surtout dans l’après-midi

Détails :

Plaine de jeux pour tout âge de 0 à 10 ans

Ouverture : toute l’année 7/7

Prix : gratuit

Accès : l’entrée en face de Woluwe Shopping Center (Grand Lion Blanc), prendre l’allée boisée et tout au bout se trouve l’aire de jeux.

Adresse : Chaussée de Stockel, 1200 Woluwe-Saint-Lambert (Bruxelles – Belgique)

Envie d’un allaitement au top

Leave a comment

Voici tous les conseils (reçus ou acquis par expérience) que nous souhaitons vous faire partager afin que vous réussissiez au mieux votre allaitement:

–          Ayez envie : certaines femmes ne souhaitent pas allaiter pour des raisons personnelles et elles ne devraient pas se forcer. Néanmoins, il serait bon d’essayer durant les premiers jours afin de ne pas passer à cote d’une belle expérience – comme le dit l’expression, « l’appétit vient en mangeant » – mais aussi afin de donner le meilleur au nouveau-né durant ses premiers jours de vie.

Ne vous en faites pas si vous avez essayé d’allaiter mais n’y arrivez pas. Le lait donné à votre bébé durant la période d’essai est très bénéfique pour lui. L’allaitement doit rester une expérience positive pour vous et votre nourrisson. Donc, si malgré votre persévérance les premiers jours/semaines vous ne trouvez pas votre chemin et commencez à être malheureuse, mieux vaut arrêter sans culpabiliser car le plus important pour bébé est d’avoir à ses cotes une maman détendue et qui va bien.

–          Soyez prête : renseignez-vous avant l’accouchement – assister à une réunion d’initiation au sein de la clinique, parler a des amies qui ont allaité ; côté pratique,  achetez un tube de crème lanoline pour prévenir les crevasses, préparez des hauts et gilets a déboutonnage facile, des soutiens-gorge d’allaitement (les soutiens-gorge normaux en coton font très bien l’affaire – mis à part dans les cas de fortes poitrines ou plus de maintien peut être nécessaire), des coussinets d’allaitement (il en existe des lavables, plus écologiques), un tire-lait (en cas de dépannage, le mécanique est suffisant ; l’électrique est recommandé pour un usage fréquent car l’extraction est plus rapide).

Sachez à l’avance qu’il peut éventuellement y avoir des moments difficiles : notamment durant la mise en route qui peut être un peu douloureuse ou bien un peu stressante car bébé et/ou maman doivent encore perfectionner leur technique. Mais pas de panique, soyez persévérante et relaxée, vous allez réussir ! L’allaitement requiert un grand investissement en temps mais c’est également une merveilleuse expérience.

–          Installez-vous confortablement : prévoir un bon support (coussin d’allaitement ou équivalent, chaise confortable) ; bébé doit bien saisir le sein (pas seulement le mamelon) afin de bien téter et de ne pas vous faire mal. Voir photo ci-jointe : sa bouche est bien ouverte et saisit toute l’aréole Image allaitement.

–          Evitez les crevasses : appliquez un peu de lait maternel en fin de tétées sur le mamelon et laisser sécher a l’air libre. La crème d’allaitement Lanoline est une bonne alternative.

–          Reposez-vous : faites autant de siestes que possible et facilitez-vous la vie durant la nuit – le cododo peut aider la maman à dormir plus et favoriser l’allaitement, lire les documents Partager_un_lit_avec_votre_bebe_Unicef et Proximite_sommeil_allaitement_CL2011. Le lit en side-car (lit de bébé collé au votre) ou placer le berceau de bébé dans votre chambre sont de bonnes alternatives. Des mesures de sécurité sont néanmoins à prendre ; le feuillet Partager_un_lit_avec_votre_bebe_Unicef les énumère.

[Je ne m’étais jamais posée la question avant l’accouchement et pensais qu’un bébé dormait dans son berceau ; la réalité a été autre et le cododo s’est avéré la solution la plus simple ; j’ai néanmoins appliqué toutes les mesures de sécurité et adopte le lit en side-car assez régulièrement afin de mieux dormir]

–          Nourrissez bébé à la demande : tous les bébés sont différents et ont des rythmes de tétées distincts. Certains prennent de petites quantités régulières et d’autres préfèrent des tétées plus abondantes et espacées. Une chose est sure, votre nourrisson sait ce qu’il fait. Ecoutez-le et votre lactation sera au top. Vous passerez certainement par des phases de tétées très très rapprochées [j’ai passé des journées/nuits entières avec bébé collé au sein] qui correspondent à des pics de croissance. Bébé anticipe un cap dans sa croissance et stimule votre production afin d’avoir suffisamment de lait pour répondre à ses nouveaux besoins. La nature est bien faite ! N’oubliez pas aussi que la tétée peut correspondre à une soif ou à un besoin de réconfort.

Concernant les tétées nocturnes, elles varieront également d’un bébé à l’autre et stopperont toutes seules au fil des mois (il peut également y avoir des pics correspondant à la croissance ou à un besoin de réconfort – notamment durant la période de séparation). Un conseil, ne vous précipitez pas des que bébé se manifeste la nuit. Il peut parfois chouiner et se rendormir tout seul.

–          Vous avez assez de lait : mis à part certains cas particuliers et principalement liés à des problèmes de santé, vous produisez assez de lait pour nourrir votre bébé. Assurez-vous que bébé soit bien positionné (voir photo Image allaitement) et qu’il déglutisse suffisamment. Visitez régulièrement votre PMI (ONE en Belgique) afin de peser bébé et être rassurée [Je m’y suis rendue chaque semaine jusqu’aux 7 semaines de mon Loulou].

Comme mentionné dans le conseil précèdent, si bébé réclame très souvent ce n’est pas forcément que vous ne produisez pas suffisamment. Il s’agit surement d’un pic de croissance. Patientez et tout rentrera dans l’ordre au bout de 1 à 3 semaines. [Cela m’est arrivé à plusieurs reprises et à chaque fois, je pensais ne pas avoir assez de lait… Mais la courbe de poids étant parfaite, j’ai pris mon mal en patience et tout s’est stabilisé avec le temps].

–          N’utilisez pas de lait artificiel : votre lait est suffisamment riche et abondant pour nourrir bébé. Beaucoup de personnes risquent de vous pousser à donner du lait artificiel avant le coucher afin d’améliorer le sommeil de votre nourrisson mais il n’existe aucune garantit que cela fonctionne. Mieux vaut utiliser le tire-lait si vous devez sortir ou vous absenter.

–          Diversification : ne brusquez pas bébé, mieux vaut le laisser commencer à manger à son rythme et ne réduisez pas les tétées (au moins dans un premier temps). Pour plus d’informations: La_sante_vient_en_mangeant

–          Reprise du travail: continuez l’allaitement est possible après la reprise du travail, il n’est pas obligatoire de sevrer bébé. Autant que possible, essayer de prendre un maximum de congés (maternité, congés payés, congé parental etc) afin de bien mettre en place l’allaitement avant votre retour au travail. Il est également bon de pouvoir arriver à la diversification avant la reprise car certains bébés arrivés a ce stade ne tèteront que matin et soir et se contenteront de manger solide durant la journée. Pour les mamans qui reprennent avant la diversification, et souhaitent poursuivre l’allaitement maternel, 2 solutions possibles : les biberons de lait extraits au tire-lait (à faire au fil de la journée et à stocker au réfrigérateur pour soulager l’engorgement des seins) et/ou les pauses allaitements (si bébé n’est pas trop loin ou si on peut l’amener sur votre lieu de travail).  La législation prévoit des pauses spéciales pour allaitement et tire-lait et votre employeur doit mettre une pièce à votre disposition à cet effet).

Certains professionnels recommandent aux mamans qui reprennent le travail d’allaiter exclusivement pendant les week-ends y compris au début de la diversification afin de stimuler la production de lait. Les tétées nocturnes aident elles aussi.

–          Changez-vous les idées : rencontrez autant que possible d’autres mères allaitantes et/ou rejoignez un groupe du style LLL ou Montessori afin de partager vos expériences, de pouvoir poser des questions et de vous remotiver.

–          Croyez en votre instinct : tout le monde au sein de votre entourage (y compris votre maman, votre meilleure amie, souvent votre pédiatre ou gynécologue) aura son mot à dire concernant votre allaitement. Evitez de trop écouter tous ces sons de cloches souvent divergents et distancez-vous des opinions de vos proches : “Tu lui donnes trop souvent le sein, il doit avoir faim ce petit, il pleure sans arrêt, tu ne dois pas avoir assez de lait… Quand nous allaitons, nous sommes plus fragiles émotionnellement et ces phrases peuvent nous faire du mal. Dans les moments difficiles, adressez-vous a des vrais spécialistes en allaitement ou à des connaissances ayant eu une bonne expérience (allaitement long etc). Les sites internet mentionnes dans la liste ci-dessous sont également un très bon soutien [j’ai lu certains de ces articles maintes fois afin de me rassurer ou/et motiver].

En résumé, relaxez-vous et écoutez bébé ! Joyeux allaitement !

N’hésitez pas à nous poser des questions et nous essaierons de vous répondre au mieux !

Documents à lire: 

Allaitement_maternel_LLL

Clefs_de_la_reussite_ Dr_Marc_Pilliot

Sites internet :

a- Le premier site hautement recommandé est celui du Docteur Marie THIRION, santeallaitementmaternel.com. C’est une vraie mine d’informations pour mamans et parents sur tous les sujets importants dans la vie de nouveaux parents. Je souhaite  surtout attirer votre attention vers la section « Echanger », onglet « Questions-Réponses » qui regorgent de réponses intéressantes à toutes les questions que nous pouvons nous poser concernant l’allaitement.

L’onglet «Echanger » a une catégorie intitulée « questions-réponses » qui regorge d’informations et de conseils notamment sur: le démarrage de l’allaitement, le rythme des tétées et prise de poids et l’allaitement dans notre société.

b- Nous parlerons ensuite du site de La Leche League (LLL), association qui promeut l’allaitement maternel et organise de nombreuses réunions de mamans dans différentes villes. Son site est lllfrance.org. Vous y trouverez tout un dossier sur l’allaitement ainsi que un « A a Z » d’informations sur le même sujet.

c- Nous continuerons avec le site de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), point de référence mondial en matière de recommandations autour de l’allaitement. Nous avons extrait un grand nombre de points et de documents de notre article directement de leur site who.int.

d- Nous avons également utilisé et téléchargé plusieurs documents provenant du site Amis des Bébés, site promu par le Docteur Marc Pilliot, fervent ami de l’allaitement et du maternage : amis-des-bebes.fr

e- N’oublions pas le site belge de l’allaitement : infor-allaitement.be qui est aussi une référence en la matière.

 

Nos autres articles sur l’allaitement maternel:

Allaitement prolongé : halte aux idées reçues

Allaitement maternel: recommendations de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé)

L’allaitement aide à lutter contre certaines maladies – hyperactivité

Récits d’expériences: allaiter ou ne pas allaiter?