Eveil Musical en Famille à la Maison

eveil musical enfant maison
1 Thought

Une super activité à faire à la maison en famille! Nous l’avons essayée ce week-end et tout le monde a adoré!

On découvre les instruments, les nuances et les rythmes musicaux tout en s’amusant et de façon gratuite… que demander de mieux?

Pour la réaliser, il vous faudra:

– Des instruments de musique avec au choix: xylophone, tambourin, maracas, harmonica, flute, tambour, etc.

Et si je n’ai pas d’instruments? Un peu d’imagination suffit! 2 cuillères, une petite boite remplie de riz/pates/haricots secs/lentilles, une petite bouteille en plastique remplie de glands ou haricots secs (voir image jointe)/ une boite en métal ou plastique et 2 cuillères ou baguettes en bois… ou tout simplement, taper des mains sur la table….

– Des morceaux de musique: autant que possible, choisissez des morceaux n’incluant qu’un seul instrument et plutot de durée courte. Nous utilisons l’application gratuite proposée sur le site de Google Play: cliquez ici pour y accéder

 Réaliser l’activité:

– Asseyez-vous à table ou au sol.

– Chaque personne prend un instrument.

– Donnez les instructions:

. On joue des instruments en suivant le rythme de la musique (plus ou moins vite) et la nuance (plus ou moins fort). Montrez-leur.

. Quand la musique s’arrête, tout le monde s’arrête.

– Si vous utilisez l’application mentionner ci-dessus, vous pouvez aussi lui/leur montrer les instruments et lui/leur demander s’il s’agit d’un instrument à corde/percussions/vent etc. Adaptez la question en fonction de l’age (on souffle dedans, mimez etc).

C’est fun! Bonne activité!

A voir aussi:

Cours d’Eveil Musical pour tout-petits à Bruxelles: Bébé Maestro

L’éveil musical commence très tot.

Super CD de musique pour enfants.

Musique pour bébés, enfants et plus grands – Super CD!

Soweto String Quartet
Leave a comment

Voici notre dernier coup de coeur musique pour tout-petits. Il s’agit du CD “Rythms of Africa” de Soweto String Quartet, un groupe de 4 musiciens Sud Africains très en vogue dans les années 1990.

Ce disque n’a pas été spécialement créé pour les tout-petits mais il comprend des airs très joyeux et simples à écouter qui raviront les oreilles de vos enfants. La sonorité des instruments à cordes est légère et très simple (ce qui convient parfaitement aux petits).

Une belle façon de familiariser bébé à la musique africaine. Mon fils adore les rythmes rapides et nous avons déjà créé de superbes chorégraphies pour chaque chanson! Je lui parle aussi des animaux d’Afrique noire et nous plaçons des figurines de lion, girafe, tigre, crocodile, rhinocéros et hippopotame autour de nous pour créer l’ambiance.

Pour les moments de détente, le CD inclut aussi beaucoup de mélodies plus calmes.

Voir la musique préférée de mon tout-petit ici

Voir un exemple de berceuse zoulou ici

Un grand merci à Mandi pour ce magnifique cadeau!

 

Autres articles traitant de l’éveil musical:

Activités d’éveil musical à faire à la maison

L’éveil musical commence très tot

Cours d’éveil musical à Bruxelles et activités musicales à faire à la maison

Eveil musical de l'enfant
2 Thoughts

« Tous les enfants sont musiciens et grandissent au contact de la musique ! A travers elle, ils expérimentent le bonheur, le plaisir et acquièrent de nombreuses connaissances »  

 

L‘éveil musical, c’est tout simplement apprendre à aimer la musique et à la partager ; il s’agit donc  en général de l’ouverture à la musique par la musique.

Le but ultime de l’éveil musical est le plaisir, message philosophique de grande importance pour tout musicien. Les rencontres se déroulent dans une ambiance décontractée, loin de toute logique de compétition. Chaque enfant évolue à son rythme et au fil de ses découvertes personelles. L’éveil musical doit participer à l’épanouissement global de l’enfant et enrichir son développement affectif, psychomoteur, psychologique et mental.

Bien entendu, le but des cours est d’offrir aux enfants une connaissance spécifique de la théorie de la musique (sens de la hauteur, longueur, volume, tonalité, rythmique, pulsation, solfège de base, écriture musicale, connaisance des instruments, capacité à reconnaitre leur timbre et finalement savoir jouer d’un instrument – pour les enfants plus grands). Il s’agit ici de donner aux enfants les bases de la formation de musiciens et mélomanes. Nous croyons que la motivation de l’apprentissage est plus importante que l’apprentissage en soi. La présentation des objectifs musicaux et pédagogiques se veut légère et pas trop technique, à travers une histoire ou une chanson, etc. Par détente, on entend un contexte qui permet aux enfants de laisser aller leur potentiel créatif dans un espace libre et ouvert. Les enfants acquièrent donc la connaissance spécifique à travers des activités ludiques, créatives et intéressantes – au cours d’activités diverses comme l’expression corporelle, le chant, l’exploration d’objets et d’instruments, et la lecture de livres illustrés, l’enfant fait sa première entrée dans le monde de la musique.

Exemples d’activités pour les enfants (également faisables à la maison)

Les deux formes d’activité musicale les plus simples et les mieux adaptées aux enfants de tout âge sont: la chanson et la danse.

Des phrases et/ou messages simples destinés à votre enfant peuvent être chantes. Par exemple, des phrases comme «allons chercher quelque chose à manger”, “quand papa rentrera, nous irons nous promener”, “Il pleut dehors, regarde par la fenêtre” ou encore “il est l’heure d’aller dormir maintenant» peuvent être chantées. Par ma propre expérience, je dois admettre que notre fille adore quand nous communiquons de cette façon avec elle.

Chaque morceau de musique que vous écoutez ensemble peut être dansé en tenant bébé dans vos bras. Notre fille a toujours aimé écouter la musique, se laisser aller dans nos bras pendant que nous dansions et elle danse désormais toute seule au rythme de ses compositions préférées.

Voici des exemples d’activités proposées durant les cours de Magda :

Enfants non marcheurs (jusque plus ou moins 12/16 mois)

  1. Présentation du timbre de divers instruments: jouer soi-même, faire écouter des extraits musicaux en intégrant une activité car ne pas faire des choses que les parents peuvent faire à la maison.
  2. Reconnaisance auditive (sons, animaux).
  3. Bercement : dans un drap, sur les genoux, dans les bras.
  4. Mouvoir un foulard au son d’une musique douce : les adultes peuvent les tenir, les faire voleter, et jouer à cache-cache avec leurs enfants à l’aide du foulard.
  5. Chansons à support visuel : par les gestes ou à l’aide de marionnettes.
  6. Manipulation d’instruments.

 

Enfants de 12/16 mois à 20 mois

  1. Présentation d’instruments : jouer pour l’enfant, le faire écouter puis lui faire essayer en intégrant une description et des explications sur l’instrument.
  2. Chansons à supports visuels: les enfants commencent à imiter, donc à faire des gestes reproductibles par eux.
  3. Chansons sans supports visuels : cela favorise l’apprentissage du corps par des exercices de latéralisation, coordination et de contrôle des mouvements.
  4. Jeux de déplacement : rondes (d’abord sans lacher les mains), jeux de vitesse (marcher au son de la musique, selon des rythmes différents, arrêts lorsque la musique s’arrête).

 

Enfants de 20 mois à 36 mois

  1. Présentation de différents timbres: jouer pour l’enfant, le faire écouter puis lui faire essayer en intégrant une description et des explications plus approfondies sur l’instrument (familles d’instruments, manière de jouer etc.).
  2. Reconnaissance auditive : écouter les sons de la vie de tous les jours et rajouter les instruments.
  3. Reconnaissance des sons : utilisation de divers articles pour bébé tels que des clés, des produits alimentaires (céréales, riz, etc.), des cuillères, des boîtes métalliques. Ces divers éléments sont ensuite insérés dans un par un dans les boîtes métalliques.
  4. Manipulation d’instruments.
  5. Jeux de miroir (avec deux enfants). Un enfant imite les mouvements d’un autre au son de la musique. Qunad la musique s’arrête les enfants se figent dans la position du moment.

 

Enfants de 3 ans et plus

  1. Distinguer les sons graves des sons aigus : deux bouteilles remplies d’eau à hauteur différente. Repérer laquelle est la plus grave ; ajuster ensuite le son de celle-ci a celui plus aigu de l’autre bouteille (remplir ou vider la bouteille).
  2. Distinguer les sons graves des sons aigus (2) : un groupe d’enfants divisé en 2. Le premier groupe tient des claves et joue lorsqu’il entend un son grave et le second groupe joue les maracas lorsqu’il entend un son aigu. Le jeu peut se faire les yeux ouverts dans un premier temps, puis les yeux fermés.
  3. Intégrer ensuite le mouvement : hauteur des mouvements corporels ou associer des animaux.
  4. Chanson dont la mélodie varie avec la hauteur : accompagner avec des mouvements de style deux doigts qui montent un escalier imaginaire etc.
  5. «Peinture de la musique». Les enfants écoutent un fragment de CD (compositions romantiques de préférence) et tentent de peindre ce qu’ils entendent. A ce stade primitif de leur développement, il est important de parler aux enfants d’une manière simple sur les émotions et les sentiments que la musique peut induire : joyeux, triste, drôle, effrayant, etc.
  6. Jeux rythmique: frapper dans les mains. Les enfants sont assis sur des chaises en cercle et l’adulte frappe un rythme dans les mains. Les enfants doivent par la suite reproduire le rythme en frappant à leur tour dans les mains (variante : un enfant est choisi pour donner le rythme).
  7. Les enfants se promènent librement avec des maracas ou des claves. Quand l’animateur lève une maraca en l’air, ceux qui en possèdent s’arrêtent et jouent, alors que les autres continuent de marcher. Puis lorsque l’animateur lève les claves, l’autre groupe s’arrête et joue. Dernière variante, l’animateur lève les deux instruments à la fois.

 

Si vous êtes intéressé(e)s par les cours proposés par Magda, n’hésitez pas à lui demander plus d’informations ou à nous contacter :

Envie de musique: l’éveil musical commence très tôt

2 Thoughts

MusiqueL’aventure musicale de l’enfant – ou éducation musicale -, commence sans que nous nous en rendions compte lorsque bébé vit dans l’endroit le plus accueillant et le plus chaleureux, à l’intérieur de sa maman. L’enfant à naître est sensible aux sons tout au long du dernier trimestre de la vie prénatale.

La première mélodie dont l’enfant se souviendra toujours, celle qui lui apporte le réconfort immédiatement après sa naissance, est la voix de sa mère. Son ton et sa dynamique, en fonction de ses émotions et de son humeur, sont une sorte de première dictée musicale pour bébé qui apprend vite à distinguer la voix de sa maman de celles des autres. Il est important à ce stade de souligner le rôle du père, dont la voix, ayant une couleur plus faible, attire particulièrement l’attention de l’enfant.

Il est prouvé que les instruments à timbre bas, tel que le violoncelle, sont plus facile à entendre par les enfants durant la période prénatale, que les instruments aux sons hauts, comme le violon. La musique, de la période prénatale jusqu’au 18 mois, est le stimulus primordial ainsi que l’une des activités de base de l’enfant. On parle d’un parallèle entre l’apprentissage de la musique et de la langue. Son commencement peut être déjà observé pendant la période prénatale. Les scientifiques ont remarqué l’impact de l’environnement sonore enrichi qui stimule la croissance locale des dendrites et modifie la réactivité des connexions auditives centrales (recherches de Lecanuet 1996, expérience auditive prénatale, [in :] Prenatal auditory experience, [in :] Musical Beginnings, I. Deliege, J.Sloboda, Oxford University Press, Oxford). Plus la stimulation sonore, musicale et linguistique de l’environnement est grande, plus le système nerveux sera adapté à la réception, la transmission et le traitement de ce genre de stimuli.

Professeur Gordon, le promoteur de l’apprentissage de la musique aux bébés et aux jeunes enfants, affirme que le moment le plus important dans l’éducation musicale est la période des premiers mois juste après la naissance (ou peut-être même avant) jusqu’à la troisième année de vie. Il est essentiel de sensibiliser les parents et les experts de l’éducation musicale au rôle qu’ils doivent jouer à ce moment-là. Ils doivent reconnaitre pleinement leur responsabilité, car c’est la période la plus importante du développement de l’enfant.

La période de 3 à 5 ans est l’époque des interactions structurées, mais toujours informelles, réalisées avec les parents ou à la garderie. Tout ce que l’enfant apprend durant les cinq premières années de sa vie constitue le fondement de toute l’éducation. En acquérant cette base plus tôt, l’enfant profitera davantage de toute éducation postérieure, et vice versa, s’il l’acquiert plus tard, les résultats ne seront pas aussi bons. L’occasion de combler ces lacunes ne se présentera plus.

L’éducation musicale des bébés et des jeunes enfants façonne leurs compétences en communication. On remarque une meilleure fluidité linguistique et aussi une meilleure diction chez les enfants participants à des cours de musique. Ces enfants sont également capables de se concentrer plus facilement et plus longtemps, ce qui affecte évidemment leur développement intellectuel. Les compétences linguistiques de nos enfants sont importantes, surtout dans l’environnement international de Bruxelles, ville où de nombreux enfants parlent déjà deux langues à la maison, et apprennent ensuite le français et le flamand à l’école maternelle.

La musique n’est pas seulement une mélodie. Le rythme occupe aussi une place centrale. Durant neuf mois, notre bébé est soumis la plupart du temps à un bercement rythmique. La cadence de notre marche, plus ou moins rapide, combinée au battement du cœur, est une sorte de première leçon de rythme. Gordon insiste sur le lien entre l’éducation tonale, rythmique et l’éducation motrice. Il affirme la nécessité de parvenir à une coordination entre le chant, la respiration et le mouvement. Les exercices physiques sont une sorte d’illustration du sens du rythme. Une bonne performance et une bonne compréhension de la musique ne sont pas possibles sans une compréhension du rythme du corps. Comme le dit le professeur Gordon : « le plus bel héritage que nous pouvons laisser à notre enfant, est celui de lui permettre de suivre son chemin, par ses propres efforts, et pour cela, il a besoin d’une bonne coordination motrice.»