Envie de s’habiller tout(e) seul(e) – 2 : des vêtements faciles à enfiler

Apprendre a s'habiller
1 Thought

Dans l’article précèdent (cliquez ici), nous vous avons donné les astuces afin d’aider votre enfant dans sa quête d’autonomie pour s’habiller tout seul.
Le principe est bon mais voici un autre élément important à considérer : le choix de vêtements faciles à mettre (car sans ça, leur désir d’autonomie risque de vite tarir).

Choix des vêtements/chaussures:
– T-shirts et pulls faciles à enfiler (qui ne bloquent pas au niveau de la tête ou des bras, assez élastiques)
– Bas à ceinture élastique
– Fermetures à glissière, ou velcro ou pressions (éviter les boutonnières aux boutons trop petits)
– Chaussures : favoriser le velcro. Un enfant ne peut généralement pas lasser ses chaussures avant 6 ans.

Montrez-lui comment s’habiller
Fractionnez l’habillage en étapes simples et montrez les-lui au ralenti. Il est bon d’énumérer les étapes et les parties du corps engagées lorsque vous habillez vous-même votre enfant : « on pousse avec la tête, maintenant on passe le bras droit etc… ». De cette façon, votre enfant est déjà conscient des étapes à suivre et commence à vous aider comme il le peut avant meme de s’habiller tout seul (j’applique ça avec mon fils depuis ses 3 mois et il a vite commencé à pousser avec la tête).

Laissez faire votre enfant
Même si la tâche n’est pas aisée, c’est grâce à la persévérance que votre enfant apprendra à être autonome. Lorsque vous voyez qu’il commence à être frustré, vous pouvez lui donner un petit coup de pouce afin qu’il réussisse mais ne faites surtout pas tout à sa place. Il doit éprouver la fierté d’avoir réussit tout seul. Laissez-le ensuite effectuer la prochaine étape sans aide. Il apprendra vite à tout faire en solo.

Donnez-lui suffisamment de temps pour apprendre
Votre enfant nécessitera beaucoup plus de temps que vous pour effectuer ces mouvements; il est en plein apprentissage de la gestion de son corps.

Envie de s’habiller tout(e) seul(e) – 1 : un environnement propice

2 Thoughts

Le désir d’autonomie est inhérent à l’enfant et l’envie de s’habiller seul apparait assez rapidement. Cet article regorge de trucs et astuces pour laisser votre tout petit apprendre à s’habiller, lui offrir de l’autonomie et par la même occasion vous éviter une poussée accrue de cheveux blancs…

En suivant les conseils ci-dessous, l’habillage sera une activité ludique plutôt qu’un moment de conflit.

  1. Commencer tout d’abord par créer un environnement où il est facile pour votre enfant d’apprendre à s’habiller.
    Présélectionnez à l’avance 2 ensembles qui vous conviennent et placez-les dans les tiroirs du bas ou au bas de l’armoire afin que votre enfant puisse les atteindre facilement. Vous lui laissez ainsi un choix prédéfini : les enfants adorent (comme nous) être maitres de leurs décisions mais ils sont aussi vite dépassés si le choix est trop vaste; de plus, ils sont souvent tentés de choisir un vêtement un peu décalé par rapport à l’évènement ou la saison (du style, la belle robe de princesse pour aller à l’école…)
  2. Montrez à votre enfant comment choisir ses vêtements.
    Vous avez présélectionné 2 ensembles mais votre enfant ne comprendra pas dès le premier jour comment choisir ses vêtements. Les premiers temps, aidez-le en lui posant une question (fermée) : «préfères-tu mettre le haut rouge ou bien celui rayé? »
  3. Laissez-lui le temps de choisir et de s’habiller
    Ce dernier point pourrait être le premier par ordre d’importance. En effet, votre enfant ne s’habillera pas en 5 minutes top chrono (du moins pas au début). Prévoyez donc amplement de temps. Il est possible que votre enfant tarde à faire son choix (en effet, cela peut s’avérer difficile au début). Laissez-lui le temps et félicitez-le pour son excellent choix.

A lire aussi: Envie de s’habiller 2

Envie de bouger en toute liberté – l’habillage des tout-petits

Leave a comment

Qui ne se laisse pas séduire par ces ensembles top fashion, ces jolies petites chaussures, ce jeans tout mimi… Mais vous l’aurez tous/toutes constaté, l’adage « pour être belle, il faut souffrir » s’applique aussi aux bébés et aux enfants… En effet, nos rejetons ne sont vraiment pas à l’aise dans ce pantalon trop moulant, ces chaussures qui lui font transpirer ses jolis petits petons (et qui entre nous soit dit, ne servent strictement à rien car bébé ne marche pas encore ou du moins pas à l’extérieur) et ce haut qu’on arrive à peine à enfiler !

Alors simplifiez-vous la vie et offrez à votre enfant la joie d’évoluer librement en préférant des vêtements qui ne limitent pas ses mouvements. Par la même occasion vous éviterez des crises de nerf et gagnerez du temps à chaque déshabillage et rhabillage (c’est-à-dire entre 2 et 6 fois par jour). Voici notre top liste des habits à privilégier :

–       Bodies : à boutonner sur le devant surtout pour les nourrissons ; on pose le body à plat sur la table à langer, on place bébé dessus, hop ! un bras puis l’autre et on ferme les pressions. J’adore ! Entre nous, j’en ai trouvé des supers chez DPAM. Privilégiez toujours une encolure bien large (ou avec pressions) pour faciliter le passage de la tête.

–       Hauts : élastiques et avec pressions au niveau du col pour passer la tête. En hiver, achetez tout plein de gilets mignons – super pratiques !

–       Pour les pieds de bébé:

  • En été : rien ou des chaussettes fines et pas trop serrées. Il est important de laisser votre enfant découvrir différentes textures avec ses pieds (herbes, sables, plancher en bois, carrelage, eau etc.). Il trouvera aussi plus facilement son équilibre.
  • En hiver : deux paires de chaussettes (dont une sur chaussette bien chaude). Vous pouvez également acheter des chaussons en cuir qui coupent bien du vent – j’aime bien la marque Shooshoes d’Afrique du Sud (bon marché). Lorsqu’il fait très froid, j’opte pour les combinaisons de ski avec chaussons intégrés.

Laissez autant que possible bébé évoluer pieds nus car cela renforcera sa voute plantaire ainsi que les muscles de ses jambes.

–       Pantalons/grenouillères : pantalons courts avec taille élastique. Dès que bébé émet le désir de ramper/se mettre debout, optez pour un pantalon resserré au niveau des pieds pour éviter qu’il ne s’entrave. Si la température ambiante le permet, ôtez-lui le pantalon [je laisse Emmanuel en body à la maison, il adore ça]. La grenouillère est une solution confortable et pratique pour l’habillage ; préférez-la sans pieds intégrés car elle limite sa capacité naturelle à se déplacer.

–       Bien fifille : une robe confortable avec leggins

–       Tissus : légers (plutôt que des tissus épais comme le jeans) qui facilite le déplacement et élastiques car ils sont plus faciles à enfiler (surtout pour les hauts et bodies). Bien évidemment, pour le contact direct avec la peau, choisissez des vêtements en coton.

 

N’oubliez pas d’observer régulièrement votre enfant évoluer dans les vêtements que vous avez choisis et de vous assurer qu’il soit bien à l’aise car il peut vite être frustré si ses vêtements restreignent ses mouvements.

Votre enfant va évoluer rapidement et ses vêtements devront eux-aussi suivre chaque étape de son développement moteur. Les habits qui conviennent à un nouveau-né ne serviront pas à un enfant qui commence à ramper.

 

Futures mamans, il est temps de refaire votre liste d’achat!